JAC TO RAP : 10

Mis à jour : oct. 19


Départ de notre hôtel à Cody pour une journée plutôt chargée avec les visites de Heart Mountain, d'un bout de Bighorn National Recreation Area pour voir les mustangs sauvages, de Manson Lowell Ranch et du musée des pompiers de l'air. Nous arrivons à Buffalo après 6 heures de route.

Journée à 292 miles et 21'600 pas.

Heart Mountain : WWll Japanese American Confinement Site

Vu que nous sommes dans les visites historiques et culturelles, je dois vous dire que j'ai voulu visiter ce site suite à la lecture du livre de Julie Otsuka "Certaines n'avaient jamais vu la mer". J'ai découvert avec ce livre une partie de l'histoire que nous n'apprenons pas du tout à l'école et que j'ai trouvée très triste et touchante. Pouvoir visiter les restes de ces camps était important pour moi. Je trouve que l'histoire que nous connaissons est très centrée sur notre culture et notre région et que l'on devrait parfois ouvrir un peu nos oeillères pour comprendre les autres.

Le parcours historique en plein air est bien fait et quelqu'un de non-initié peut aussi prendre part à cet visite en y apprenant les notions historiques qu'il faut. On découvre les détails de la vie dans ces camps, les conditions des habitants, etc. Bien qu'en été, on ne se rende pas compte des conditions de vie ici en hiver, cela laisse déjà bien imaginer comme la vie devait être compliquée dans le camp.

Les deux baraquements restants ainsi que l'hôpital sont plutôt bien conservés et semblent plutôt anachroniques dans ce lieu. On comprend bien qu'il était déjà rien qu'une prison en lui-même ce lieu désert. Dommage que l'intérieur ne soit pas visitable... Nous ne nous sommes par contre pas rendus au musée. Nous avions un programme plutôt chargé et nous ne voulions pas attendre l'heure d'ouverture...

Vue sur l'ancien camp

Vue sur les alentours du camp

Anciens baraquements

Anciens baraquements

L'ancien hôpital du camp

Anciens baraquements

La tour de garde du camp.

Bighorn National Recreation Area

Sous un soleil de plomb et une chaleur intenable, nous arrivons à Bighorn Canyon. Quand la voiture indique 100°F on a bien pensé que c'était plutôt chaud. Après conversion, nous confirmons que les presque 38 °C étaient bien là. Ça limite quand même l'envie de sortir de la voiture, surtout si c'est pour marcher. On oublie vite donc les 2-3 ballades possibles ici pour se concentrer sur l'essentiel : voir des mustangs sauvages !

Après s'être renseignés au visitor center, nous voici en route. L'entrée du parc est comprise dans notre pass annuel. Si vous ne l'avez pas, l'entrée est de 5$. En route, nous nous arrêtons aux points de vue proposés sur la carte du parc. Je ne le répéterai jamais assez, les parcs sont bien organisés et les visitor center distribuent tout ce qu'il faut pour visiter au mieux.

Horseshoe Bend est une marina, donc si vous ne pêcher pas ou ne compter pas louer un bateau, il n'y a pas grand intérêt... Les pierres derrières le lac sont magnifiques, mais ayant visité Painted Desert, on n'est devenus trop exigeants !

Les mustangs peuvent être sur la gauche de la route entre Crooked Creek et Devil Canyon Overlook, on reste donc aux aguets, mais rien... Le point de vue sur Devil Canyon est plutôt sympa, on regrette presque de ne pas avoir le courage de marcher ce petit tour qu'on a vu sur internet, mais l'idée de quitter trop longtemps la climatisation de la voiture ne nous enchante pas ! Il fait trop chaud !

On continue pour voir les chevaux, mais est-ce que ceux-ci se cachent quand il fait si chaud ? Le ranger nous a conseillé de faire demi-tour à Ewing Snell Ranch car après il y a moins de chance de les voir. Un peu plus loin, on les aperçoit dans les champs. Ils sont plutôt loin. Je suis émerveillée par ces chevaux sauvages qui se promènent à leur guise. Mes photos ne sont pas terribles, ils sont vraiment loin. On décide d'aller jusqu'au bout de l'itinéraire conseillé par le ranger. Juste avant de faire demi-tour, il y a un petit circuit avec des panneaux explicatifs. On décide de braver la chaleur et d'en faire le tour. Et là, nous nous sommes dit que nous avons eu LA bonne idée au bon moment. Dès que nous quittons un peu la route principale, nous voyons un petit groupe de chevaux. Puis, en tournant la tête, un deuxième groupe un peu plus loin. Ils sont beaux !

Ce sont des animaux sauvages et les visiteurs reçoivent des recommandations pour ne pas les déranger. J'ai été surprise qu'une des raisons principales pour laquelle nous ne devons surtout pas les approcher est qu'ils se familiarisent beaucoup trop vite avec l'homme et qu'ils ne resteraient pas sauvage longtemps à notre contact.

Entrée du parc

Vue sur le Bighorn Lake vers Horseshoe Bend Marina

Le Bighorn Lake vers Horseshoe Bend Marina

Horseshoe Bend Marina

Bighorn Lake dans la National Recreation Area

Devil's Canyon Overlook

Devil's Canyon Overlook

Devil's Canyon Overlook

La route dans le parc

Les fameux mustangs sauvages de Bighorn Canyon

Ils sont beaux !

Notre voiture nous attend !

Mason Lovell Ranch

Après être ressortis de Bighorn Canyon, nous continuons sur l’Alt14 pour nous rendre à Lowell Ranch. Une des raisons de cette route était le pont sur Bighorn Lake. Euh... Comment dire... Nous avions lu sur internet que l'arrivée sur le pont et la traversée du lac était magnifique. Soit nous avons rien compris, soit nous sommes blasés, mais nous n'avons rien trouvé d'exceptionnel à ce pont... Ce n'est pas moche du tout, mais ne choisissez pas votre route en fonction de ça !

La deuxième raison était le Medecine Wheel, sauf que nous n'avions plus d'essence, et n'étions pas sûrs de trouver une station dans Bighorn National Forest. Et la plus grande excuse est la chaleur ! Pour visiter Medecine Wheel, il faut marcher un bout et nous n'en avions pas vraiment envie... Ces deux raisons confondues plus les avis mitigés lus sur internet à propos de Medecine Wheel, nous ont fait décider que nous pouvions aller à Mason Lowell Ranch, mais qu'après nous revenions à Lovell pour faire le plein d'eau, de nourriture et surtout d'essence.

Construit en 1884, le ranch abritait un nombre impressionnant de têtes (25'000 à la meilleure période). Le bétail paissait dans le bassin de Bighorn qui était é l'époque une prairie. Les conditions extrêmement difficiles et les hivers rigoureux ont étés fatals à beaucoup de bêtes. Le ranch a été acquis par le National Park Service en 1966.

Si vous allez visiter le ranch ou si vous êtes intéressés par son histoire, vous pouvez découvrir les explications des différents bâtiments en MP3 ici.

Antelope Proghorn

Le ranch

Mais bonjour vous !

La jolie cabane pour couple travaillant à la ferme

Selon la fiche explicative c'est confortable et présentant tout le nécessaire.

Selon notre mode de vie, c'est rustique !

La ferme et les parcs

La ferme

Sur la route

Museum of Flight & Aerial Firefighting

Vu notre retour en arrière sur l’Alt14, nous avons décidé de continuer par l'autre chemin et ne pas refaire une partie sur la même route. Nous passons donc par Greybull. Et là, surprise, nous tombons sur un musée avec des avions ! Mon accompagnant est tout content et d'un coup remotivé. Nous nous arrêtons pour visiter. Il s'agit d'un musée avec des avions utilisés par le passé pour éteindre des feux. C'est intéressant de voir comme les avions ont été transformés pour pouvoir accomplir leur tâche et accueillir le plus d'eau possible.

Le musée est assez petit, mais c'est une pause agréable. Mon accompagnant a été content des avions présents et c'est intéressant de voir comme fonctionne le système des avions incendie aux USA. Ces avions appartiennent à des privés, qui se font payer par l'état pour venir aider lors des incendies. Ce n'est pas des avions militaires appartenant à l'état. Les avions présents dans le musée sont présentés sur leur site.

Neptune P2V-7

Neptune P2V-7

PB4Y-2 Privateer Tanker 126

PB4Y-2 Privateer Tanker 127

L'aéroport militaire à côté du musée

Bighorn National Forest

Nous traversons, pour rejoindre la ville deBuffalo, la Bighorn National Forest. Les routes sont magnifiques malgré quelques épingles. Il y a juste une partie en travaux, qui nous repeint la voiture en rouge à cause de la terre ocre ! Dans ce cas, on est heureux d'avoir une voiture de location et ne pas devoir la laver au retour!

Nous cherchons les ours, les bighorn sheep, etc.. Mais ils sont tous cachés à l'ombre ! L'arrivée sur Dayton est magnifique, on a une vue sur la pleine assez grandiose.

Buffalo

Buffalo n'avait pas l'air glam' sur internet, mais en fait nous découvrons une jolie petite ville. Les fresques sont très belles et la ville a beaucoup de restaurants ! Nous avons mangé dans le Historic Occidental Hotel où avait lieux un concert country. C'était très sympa !


Je n'ai malheureusement pas pu ramener le meuble TV totalement old school d'une brocante, tout comme le Jackalope c'est trop encombrant dans une valise!




Date

NOS DESTINATIONS
  • Instagram Black Round
  • YouTube - Black Circle