Pyrénées Orientales, LEU & PGF: 6

Mis à jour : nov. 11



C'est les matins comme celui-ci qui ralentissent. Après avoir quitter notre hôtel sans eau, nous nous retrouvons obligés de rouler jusqu'à Olette pour en trouver. Comment dire que sur la route il n'y a rien d'autre que des virages et des spots pour photographier la voie du train jaune...


!Alerte photos "artistiques"!: ou comment passer la journée avec des réglages non-adaptés sur son appareil photo sans s'en rendre compte... Je vous laisse juger de la qualité des oeuvres...


Journée à 50,3 kilomètres

Le train jaune


Nous avons essayé de programmer le train jaune à notre programme. Surtout que ce train me passionne un peu suite au visionnage de ce petit documentaire. Malheureusement c'était compliqué aux niveaux des horaires, le trajet prend du temps et nous avions la voiture. Mais par contre nous nous sommes arrêtés à plusieurs reprises pour prendre des photos de son chemin et le regarder passer.


Le pont de Cassagne


Le viaduc pont Sejourné

Les gorges de la carança



6, 8 kilomètres - 950 mètres de dénivelés


Il y a un immense parking et pas tellement d'autres possibilités de se garer ailleurs. Nous nous résignons donc à payer. Au final, nous en aurons pour 4€ et un arrêt boisson au relais de la Carança.


C'est toujours avec la malchance du jour, que nous découvrons que les galeries des gorges de la Carança sont fermées au public! Un arrêter municipal interdit formellement l'accès. Un problème de main courant semblerait-il. Nous sommes plutôt déçu de manquer cette vue incroyable dans les galeries creusées à même la roche.


Nous décidons d'y aller quand même (dans la partie ouverte!) et nous sommes heureux qu'une bonne partie de la balade se passe à l'ombre car ça grimpe sec! Le chemin est agréable et nous pouvons admirer les galeries qui effectivement sont vides de toute âme. La vue est très belle. Nous arrivons à la première intersection qui nous confirme que oui, la galerie est bel et bien fermée. Barrières, rubalises et copie de l'arrêté municipale nous l'indiquent clairement.


Nous continuons donc par le côté des passerelles et des ponts de singe. C'est assez ludique, nous nous amusons beaucoup et il fait frais. Enfin, frais comme il peut le faire en pleine canicule... Arrivés au pont en pierres, nous décidons que cela ne vaut pas la peine de continuer si c'est pour rentrer par le même chemin. Nous faisons donc demi-tour.


En rentrant, nous nous demandons si nous n'aurions pas pu prendre au moins le premier bout de la corniche, mais dans le doute, nous nous abstenons. De plus qu'il commence à y avoir beaucoup de monde sur notre chemin! Et après 500 mètres de dénivelé dans les jambes, nous étions retissants à retenter l'expérience juste derrière.


Les gorges de la Carança

Evol

Une fois notre marche finie, nous roulons jusqu'à Evol. C'est un charmant petit village, très bucolique et avec une belle vue. Mais rien à manger à l'horizon. Nous redescendons donc à Olette pour manger un sandwich avec vue sur le train jaune.


Vers l'église d'Evol


Les rues d'Evol

Jujols


Après s'être remplis la pense, nous remontant dans la montagne pour découvrir Jujols. Le village est beaucoup plus animé qu'Evol. On y trouve des boutiques, une église, une belle vue et de la mignonnerie à la pelle.


Vue depuis Jujols

L'église de Jujols


L'église de Jujols


Villefranche-de-conflent


Nous finissons la journée en découvrant Villefranche-de-Conflent et notre jolie chambre d'hôte. L'ancienne poste est superbe. C'est un magnifique bâtiment ancien.


Vue sur le fort de Villefranche de Conflent


JUILLET 2019

NOS DESTINATIONS
  • Instagram Black Round
  • YouTube - Black Circle